Page d'archive 5

Les Williams bousculées

L’Open d’Australie arrive bientôt à son terme. Bien évidemment à ce stade de la compétition, les rencontres deviennent de véritables combats où chaque point pèse au final dans la balance.
Les soeurs Williams, comme à leur habitude, ont abordé leurs quarts de finales avec la faveur des pronostics mais au final, seule une d’entre elles a réussi à tirer son épingle du jeu.

La première à rentrer dans l’arène pour une place en demi-finale était Venus. Elle était opposée à la surprenante chinoise, 16e joueuse mondiale, Li Na. Venus débute son match sur les chapeaux de roue menant rapidement, 6/2 5/3, mais un festival de fautes et des coups inspirés de son adversaire, relance totalement la partie. La Chinoise égalise à 1 set partout: 2/6 7/6. Ce qui était formidable dans ce match, c’était l’incapacité des deux joueuses à gagner leurs services respectifs, au contraire, elles prenaient un malin plaisir à prendre le service de l’adversaire. Dans la manche décisive, Venus arrive à se détacher 3/1 mais Li Na refait à chaque fois surface, pour au final l’emporter: 2/6 7/6 7/5 en plus de 2h de jeu. C’est une première historique car il y aura deux chinoises en demi-finale d’un Grand Chelem; l’autre chinoise, étant Jie Zheng. Avec cette victoire, Li Na mène désormais 2-0 contre Venus. Elle avait, en effet, déjà battu l’Américaine en quart-de-finale des Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Venus, quant à elle, n’a plus atteint les demi-finales à l’Open d’Australie depuis 2003, soit l’année où elle perdit contre sa soeur en finale.

Sa soeur, Serena, qui a failli connaître le même sort face à la jeune Bélarusse de 19 ans, et 8e joueuse mondiale, Victoria Azarenka. Mais comme à son habitude, l’Américaine s’en est sortie grâce à son mental d’acier. Rapidement menée 6/4 4/0, Serena a subitement retrouvé toutes ses facultés pour écarter Azarenka de sa route en 3 manches: 4/6 7/6 6/2. N°1 mondiale et tenante du titre, Serena est coutûmière de ces retournements de situation dont elle en a fait sa marque de fabrique. Ce match était très attendu, d’autant plus que Serena avait déjà failli céder face à Victoria lors de ce même Open d’Australie l’année dernière: menée 6/4 3/2, l’Américaine était sortie victorieuse du match grâce à l’abandon de son adversaire pour cause de fatigue extrême. Une défaite qu’elle a bien failli entrevoir avant de mettre à exécution son entreprise de sabotage mental et physique pour faire plier son adversaire in extremis.

Il s’agit donc de sa 4e qualification en demi-finale d’un Grand Chelem en à peine 1 an, à la recherche de son 5e titre sur la Rod Laver Arena. Elle affrontera en demi-finale, Li Na, tombeuse de sa soeur, Venus.

Quant à Victoria Azarenka, elle a prouvé que son heure de gloire en Grand Chelem viendra très prochainement….

The fairy-tale come back is over

Kim Clijsters crashed out of the Australian Open. The news is certainly a suprise as no one expected the recent US Open winner to  be kicked out in the third round. The 26-year-old star fell to a relentless Nadia Petrova, who literally overpowered her in each and every area of the game. It went so fast that Kim only managed to take one game away from Petrova, who wasn’t expected a straight set win at all, as the Russian always lost to her in their four previous encounters. The 6/0 6/1 demolition of the two-time Grand Slam Champion took a mere hour.

It is by far, Kim’s worst performance of her career and worst finish at the Australian Open. It’s all the more surprising that she was the player to beat for having won the US Open last September after a 2-year-absence on the tour , and clinched Brisbane a week before the Australian Open. With this stunning loss, it goes without saying that her fairy-tale come back is officially over.

On her post-match  press conference, she struggled to find words to explain the onslaught as she felt and always feels in perfect shape. It was just one of those days when everything seemed to go wrong. I’m under the impression that it had to happen as she was on a fantastic winning streak…someday it had to stop.

Like she never left…

Justine Henin announced her come back last september, and she already has people talking about her…

A few weeks ago, she reached the finals in Brisbane, losing to fellow player, Kim Clijsters but this time around, she did much better…

Indeed, The 27-year-old seven time Grand Slam Champion outplayed number 5 seed and Sydney’s Winner, Elena Dementieva.

It’s a warning sent  to the elite of the game, showing that she’s back! In a tight two-setter, Justine prevailed over the Russian, 7/5 7/6 in the second round of the Australian Open. It is her tenth victory over Dementieva in eleven  encounters.

Dementieva, yet, started the year on the rocks, clinching her second straight Sydney title, beating world number one, Serena Williams, in the final. She came into this Australian Open with the goal to claim her maiden Grand Slam title, but once again, she was stopped by an experienced Henin, who fought through to upset an in-form player like her.

Justine Henin will now have to confirm her so-called come back by beating other significant players…no doubt she will be ready to fight, and why not bring a eight Grand Slam title home? See you in ten days…….

Kim and Justine on top again!

The decade is just beginning, and few would have bet that Kim Clijsters and Justine Henin, would ever come back on tour and steal the limelight from the top 5 players! Indeed, A nineteenth-ranked Kim and an unseeded Justine will bid for the title in Brisbane, Australia.

Kim came back last August from a 2-year-hiatus in her career, only to win the US Open unexpectedly. With this victory under her belt, she directly entered the top 20.

Justine dropped her retirement to return to tennis three months ago, and she is already on her way to make a fantastic come back, just like her younger compatriot.

Absolutely no one would have ever thought of seeing those two carry themselves on court in 2010,  after their abrupt retirements: For Kim, it was two years ago and for Justine, a year and a half ago.

This Saturday, it will be their 23rd meeting, with Justine leading 12-10.  They played each other for the last time four years ago, in the Wimbledon semis, Justine won the match in straight sets.

This final is a good warm-up for both, as they are all eyes on the Australian Open starting in two weeks from now.

Et Amélie s’en est allée…

Une nouvelle page du tennis Français vient de se tourner…avec l’annonce de la retraite d’Amélie Mauresmo.

« La Mauresmo » comme la surnomme ses fans italiens a décidé de mettre un terme à sa carrière, après une quinzaine d’années de bons et loyaux services sur le circuit WTA.

Amélie est l’héroine moderne du tennis français, avec ses 25 titres glanés sur le circuit dont 2 titres du Grand Chelem, tous deux remportés en 2006 à l’Open d’Australie et à Wimbledon. Mais surtout, elle est la première joueuse Française à avoir été n°1 mondiale, pendant 34 semaines,…toujours en 2006, sa meilleure saison.

Révélée en 1999 grâce à sa finale à l’Open d’Australie face à Martina Hingis, Amélie a mené tambour battant une carrière qui fait la fierté du tennis français actuel. Elle a connu les sommets aussi bien que les désillusions et les déceptions sans jamais se plaindre, gardant la tête froide, tout en  s’efforçant de cultiver sa modestie naturelle. A 30 ans, elle peut être fière de ce qu’elle a accomplit dans ce sport. Ces derniers temps, elle n’arrivait plus à suivre le rythme effréné des tournois, et les victoires commençaient à se faire rares depuis presque 2 ans. C’est sans doute cette situation qui a motivé sa retraite.

Seule ombre au tableau de ce formidable palmarès, son manque de réussite à Roland Garros, qu’elle n’aura décidément jamais réussit à dompter. En effet, elle n’a jamais atteint le dernier carré à Paris; stade qu’elle a déjà atteint dans les tournois du Grand Chelem au moins une fois.

La trentaine naissante, Amélie Mauresmo restera comme la référence du tennis français actuel.  Ce n’est qu’un aurevoir!

Serena Williams et Nicolai Davydenko: money, money, money…

Nicolai Davydenko est enfin parvenu à briller au sommet. Ce dimanche, le joueur russe a remporté le titre le plus important de sa carrière, en s’adjugeant les Masters de Londres aux dépens du prometteur, Juan Martin Del Potro.

Davydenko fait enfin taire ses détracteurs sur ses capacités à remporter un titre majeur. Il a en effet maîtrisé de fond en comble le tournoi face à la crème du tennis: Roger Federer, Andy Murray, Rafael Nadal, Juan Martin Del Potro, et Robin Soderling n’ont rien pu faire…

Empochant ainsi la coquette somme d’1 million de dollars, le Russe s’est pourtant amusé , en conférence de presse, de ne pas en avoir assez pour s’acheter un appartement chez lui, à Moscou!  Bien évidemment c’est de l’humour, mais si c’était le cas, il pourrait demander quelques millions à la n°1 mondiale, Serena Williams, qui n’est pas en reste… avec ses six millions et demi engrangés cette saison, record absolu.

Serena Williams qui devra soustraire à ses 6 millions de dollars, les 82 500 dollars d’amende que la WTA lui réclame pour son « pétage de plombs » en demi-finale de l’US Open en Septembre dernier. L’Américaine avait en effet sérieusement menacée la juge de ligne qui venait de lui compter une faute de pied. Mais ça ne s’arrête pas là: elle est désormais sous le coup d’une mise à l’épreuve en Grand Chelem jusqu’en 2011, d’une interdiction d’ US Open, et d’une nouvelle amende de 175 000 dollars si elle venait à faire de nouveau parler d’elle sur un court.

Qui disait qu’il n’y avait pas assez de dollars dans le Tennis?

Remettre de l’ordre dans un circuit WTA en perte de vitesse…

Les retours surprises de Kim Clijsters, de Kimiko Date Krumm et de Justine Hénin sur le circuit, ne vont certainement pas laisser les actuelles joueuses indifférentes…loin de là.

D’autant plus que pour deux d’entre elles, le retour a été plus que concluant.

Kim, 26 ans, après deux ans d’absence, a cloué tout le monde en remportant l’US Open, alors qu’elle bénéficiait d’une Wild Card. Sortant au passage les n°2 et n°3 mondiales qui ne sont d’autres que les soeurs Williams s’il vous plaît.

Quant à la Japonaise Kimiko Date Krumm, retraitée depuis une dizaine d’années, à l’aube de la quarantaine, s’est imposée à Séoul contre toute attente.

Abassourdi par ces résultats, le circuit ne sait plus où donner de la tête. Où sont les leaders? Question mainte fois posée depuis le départ de Justine Hénin en Mai 2008… C’est dire que rien n’a évolué mis à part la succession de n°1 mondiales et la qualité de frappe des joueuses…qui est de plus en plus puissante.

Autrement dit depuis que Justine est partie, rien n’a changé, mais surtout, aucune joueuse n’ a été capable de s’ériger en n°1 incontestable et incontestée.  Pas même Serena Williams, à qui le départ de Justine profitait le plus… pas même Ana Ivanovic, qui s’est littéralement perdue en route…pas même Jelena Jankovic, éreintée par la cadence qu’elle s’est infligée pour être au top. Un constat d’échec qui fait peine à voir et remet de plus bel la présidente de la WTA, Stacey Allaster, devant ses responsabilités. Est-ce la faute du système de points? du trop-plein de tournois? 

Le constat est d’autant plus minable que l’actuelle n°1 mondiale, Dinara Safina, est bien en deça des espérances qu’on avait mis en elle. N°1 mondiale depuis le 20 avril dernier, soit près de 6 mois, et toujours aucun titre majeur à son palmarès. Les défaites semblent la caractériser le mieux, avec un nouveau fiasco à Tokyo, après une déroute à l’US Open, une fessée à Wimbledon, une leçon à Roland Garros, et une claque à l’Open d’Australie. Bilan plus que désastreux prouvant que son statut ne l’empêche pas de subir la loi de ses poursuivantes. Aux quatres coins du monde et sur n’importe quelle surface, Safina est battue à plate couture. Une véritable honte pour le tennis qui se targuait il y a seulement un an, d’avoir une joueuse aussi talentueuse que Justine Hénin au sommet de la hiérarchie. La retour de l’ex-n°1 mondiale en Janvier va tout changer, c’est certain. Sans doute va t-elle reprendre la place qu’elle a laissée, mais elle va surtout témoigner du niveau pitoyable du tennis actuel avec une n°1 mondiale sans relief pour qui les choses ne peuvent aller qu’en s’empirant si elle est maintenue à ce rang.

Une N°1 mondiale au fond du gouffre…

Dinara Safina est vraiment  » à côté de la plaque »…c’est le moins qu’on puisse dire.

Au lieu de lui donner confiance, son statut de meilleure joueuse mondiale lui confère un manque de réussite évident et des défaites aussi surprenantes les unes que les autres.

Dernier fiasco en date, son élimination d’entrée au tournoi de Tokyo, où elle était pourtant la tenante du titre. Safina a été sortie par la plus que modeste Taiwainaise, Kai-Chen Chang, 18 ans, et 132e à la WTA! La Russe a pourtant servi pour le match, mais une fois de plus, ses nerfs ont eu raison d’elle. Le score est à l’image des turpitudes qui semblent posséder la n°1 mondiale: 7/6 4/6 7/5

Que faire face à une situation qui devient de plus en plus alarmante?! Elle semble ne plus y arriver, empêtrée dans le doute, et assomée par la pression de son statut.

Ses épaules ne semblent définitivement pas assez solides pour porter la lourde responsabilité d’être N°1. La WTA doit se prononcer le plus rapidement possible sur le système de points, qui visiblement, ne semble pas fonctionner.

Grand Slam semis and Serena Williams: in the heat of controversy

Serena Williams is a rare loser in Grand Slam semis. Indeed, in her ten-year-old career,  Williams has only lost three times in a Grand Slam semi-final: at the 2000 Wimbledon, at the 2003 French Open  and at 2009 US Open. Oddly, two of them were controversial

When Serena reaches the semis, she is clearly heading to the title but whenever she was stopped at this stage, it was nothing but drama except for the 2000 Wimbledon semis where she fell to her sister.

Remember the French Open in 2003. Serena was on an incredible slam winning streak for having achieved the so-called  » Serena’s slam ». In the semis, she was facing her biggest rival, Justine Hénin, who was one of the only players to have beaten her.

despite having the lead in the decider 4/2, Williams still managed to lose due to an hostile public, that was clearly rooting for Hénin. Williams left the court under boos and whitsles, just because she was  « winning too much » according to some people.

A tearful Williams in the press conference tried to explain what actually happened but couldn’t figure out why people suddenly came against her. Williams accused Hénin of  lying and fabricating due to a serve from Williams that should have been a first serve not a second serve. Hénin consciously avoided to report it to the chair umpire who hadn’t noticed it. Williams, then, mostly due to the incident, went on losing the match.

It was the beginning of an official rivalry between them.

At least in these semis, Williams was the victim, but in the 2009 US Open semi-final match against the other famous Belgian, Kim Clijsters, Williams was the one that went way out of limits: firing foul language and abruptly ending the match in drama.

It’s the reverse side of winning. Sometimes things turn out of control when you’re constantly the one everyone wants to beat. Serena acknowledged it.

Beating Serena one step away from the final, is almost if not, indeed, a miracle because everyone knows that once she got at this stage, there’s no stopping her.

 

Justine revient!

Mon article précédent traitait de l’éventualité du retour de l’ex-n°1 mondiale sur le circuit, et bien c’est chose faite.

En prime time sur la chaîne nationale Belge, Justine a, en long et en large, expliqué les raisons de son retour à la compétition.

L’adrénaline et la soutien des fans ont été les facteurs déterminants pour son retour aux affaires. Mais plus surprenant, la victoire de Roger Federer à Roland Garros également!

En effet, « Juju »a fait remarquer que dans un sens cette victoire lui avait redonné le goût de la compétition, et l’envie de se relancer dans une seconde carrière.

Elle prévoit de jouer des matchs d’exhibition d’ici à la fin de l’année, afin de s’aligner à l’Open d’Australie en Janvier prochain. Mais son véritable objectif pour ce retour, est de remporter enfin Wimbledon. Le seul tournoi qui manque à son palmarès.

Elle a en effet atteint la Finale Wimbledonienne 2 fois mais a toujours perdu: en 2001, face à Venus Williams et en 2006, face à Amélie Mauresmo.

Mais bien évidemment, tout le monde l’attend à Roland Garros, son tournoi. Pour y avoir régné sans partage.

Justine va sans doute remettre de l’ordre dans un circuit en manque de leader. Son retour est une bonne nouvelle pour beaucoup, mais pas pour tout le monde. En effet, certaines joueuses avaient du mal avec la frêle mais efficace Hénin, qui bien souvent, au meilleur de sa forme, ne laissait que des miettes à ses adversaires.

Ces dernières années, Justine avait réussi à  prendre l’ascendant sur des joueuses contre qui elle avait de réelles difficultés dans le passé… je parle bien évidemment, des soeurs Williams, qui se sont soudainement retrouvées martyrisées par l’efficacité du tennis de l’ex n°1 mondiale.

Justine est tout de même la seule du circuit, et peut être même de l’histoire, a avoir sorti Serena Williams trois fois d’affilée en Grand Chelem: Roland Garros, Wimbledon, et l’US Open. C’était en 2007, année de sa domination incontestable. Cette année là, elle devenait même la deuxième joueuse de l’histoire, après Martina Hingis, a battre successivement Serena et Venus, respectivement en 1/4 et en 1/2 de l’US Open.

Son retour n’est donc pas une très bonne nouvelle pour tout le monde. Surtout pas pour Dinara Safina, n°1 mondiale décriée, qui voit une adversaire coriace de plus revenir sur le devant de la scène, pour contester un peu plus encore sa position de leader. 

Mais aussi Kim Clijsters, qui voit son retour fracassant au plus haut niveau, quelque peu « ternit » par le retour de sa plus grande rivale. Kim aurait pû penser que sans Justine, les choses allaient être différentes pour elle sur le circuit; mais maintenant qu’elle est revenue, que va t-il se passer? Restera t-elle sur sa lancée? Ou se retrouvera t-elle une nouvelle fois bridée par l’ascendant que Justine a eu sur elle lors de sa première carrière?

En tout cas, la saison 2010 s’annonce palpitante maintenant que l’ex n°1 incontestable et incontestée s’apprête à remettre les pieds sur un court.

1...34567...10


hamzakhan |
Christophe Dominici |
A Gerard Bertrand... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANYONING SIERRA DE GUARA
| BIENVENUE SUR LE BLOG DE L'...
| Tactiques offensives