Page d'archive 3

No Caroline and no Venus on Saturday

The US Open ladies’draw has its finalists: Vera Zvonareva and Kim Clijsters are set to play for the title.

Both finalists experienced different fortunes in their semis. The first to book her place for the final was the 26-year-old Russian, who successfully dispatched the US Open series winner, Caroline Wosniacki in straight sets: 6/4 6/3. Wosniacki was the hottest favorite for the title this year, for reeling off victories all summer long, but she stumbled over a solid Zvonareva, who definitely counted on her fresh new experience at the big stages, being Wimbledon finalist last July. Zvonareva confirms that she cannot be counted out anymore in the Grand Slams. It’s her first US Open final, and she will do everything in her power to stop her opponent…who is no other than the title holder, Kim Clijsters.

Clijsters, chasing her 21st straight win at the US Open, ousted Venus Williams, in the most dramatic match of the tournament: 4/6 7/6 6/4.

In the first set, Williams was the strongest, needing just one break to close it out: 6/4. In the second set, both players lifted their game, were tied, but a disastrous tie-break from Williams  handed the set to Clijsters (7/2). In the decider, Kim rapidly took control of the points, eventually building a 4/2 lead, but unexpectedly, Williams came back firing, taking advantadge of Kim’s errors, to even it up to 4/4.

That’s when Kim took the lead again to put an end to the battle: 6/4. It was Kim’s second consecutive win over Venus, after beating her in the 4th round at this very US Open last year. She is now 7/6 ahead in their match record.

Venus missed the opportunity to reach the US Open final for the fourth time in her career. The last time she was in the final, was back in 2002, at the time when she and her sister, Serena, were ruling the tour. As the first 30-year-old to reach the US Open semis since Mary Pierce in 2005, Venus showed that she still has that sting to win a slam despite the loss.

La Reine conserve son bien

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Serena Williams a l’expérience des finales de Grand Chelem. En entrant sur le court central de Wimbledon ce Samedi 3 Juillet à 15h, l’Américaine savait exactement quoi faire pour écarter Vera Zvonareva, novice à ce stade, de son chemin vers le titre.

Les premières minutes de la finale ont vu une opposition équilibrée jusqu’à 3 partout. C’est à ce moment que l’Américaine décide de mettre fin aux vélléités de la Russe, bouclant le set 6/3.  Dans la deuxième manche, Serena pris rapidement le large, et en un plus d’une heure, la finale de Wimbledon offrait un nouveau sacre à l’Américaine: son 13e titre de Grand Chelem en 16 finales disputées sur le score de 6/3 6/2. Des statistiques phénoménales à la mesure de son record historique d’aces distillés lors de la quinzaine: 89! Battant ainsi de 17 aces son propre record établi l’année dernière (72). De plus, elle parvient à réaliser l’exploit de n’avoir perdu aucun set lors du tournoi.

Elle conserve ainsi son titre, comme en 2002 et 2003, et remporte son 4e Wimbledon. Actuellement sur le circuit, seul sa soeur Venus fait mieux avec 5 titres au compteur. Pour la 9e fois en 11 Wimbledon, c’est donc une Williams qui s’impose sur le All England Club. Une domination incontestable à l’image de celle que Serena exerce sur le circuit depuis maintenant plus de six mois. Avec ce nouveau « Venus Rose Dishwasher », Serena creuse encore un peu plus l’écart avec ses rivales, et impose une fois de plus sa marque dans l’histoire du tennis. Elle surpasse désormais Billie Jean King au nombre de titres de Grand Chelem remportés.

Vera Zvonareva, finaliste malheureuse, avait beau  versé des larmes chaudes de déception, rien n’y aurait fait: elle avait face à elle l’une des plus grandes championnes de tous les temps.

Vera défiera Serena

Ces Internationaux de Grande Bretagne 2010 auront eu leur lot de surprises mais au final, il y a encore une Williams en finale. Ce sera Serena pour  la 3e année consécutive et la 6e fois en carrière.

Serena s’est débarrassée de la menace que représentait Petra Kvitova en deux petits sets: 7/6 6/2. Avec en ligne de mire, un 13e titre du Grand Chelem! Durant toute cette quinzaine, l’Américaine a été de loin la plus impressionnante de toutes, n’ayant toujours pas concédé le moindre set. Patronne du circuit, la cadette des Williams prouve une fois de plus, qu’elle est l’une des meilleures joueuses de tennis de l’histoire.

En finale, l’Américaine sera opposé à Vera Zvonareva, 21e joueuse mondiale, qui disputera sa toute première finale de Grand Chelem. A 25 ans, la Russe, expérimentée, longtemps parmi les meilleures, n’avait pourtant jamais réussi à atteindre un tel niveau avant ce Wim bledon. Sa présence est une réelle suprise, compte tenu du fait que ses résultats jusqu’alors n’ont pas été très probants, et surtout, elle n’était jamais parvenue à battre la crème des joueuses: Sa victime notable lors de ce Wimbledon, a sans aucun doute été Kim Clijsters. Pour atteindre la finale, Zvonareva s’est sortie des griffes de Tsvetana Pironkova, tombeuse de Venus Williams, en 3 sets.

Serena était attendue , mais Vera a bel et bien déjoué tous les pronostics et floué tous les bookmarkers.

Histoire de donner une lueur d’espoir à Vera, il est important de souligner que la seule joueuse à avoir battu Serena en finale d’un Grand Chelem en dehors de sa soeur Venus, a été une Russe, comme elle: c’était  Maria Sharapova, il y a 6 ans, sur le court central de Wimbledon….

Favorites en péril à Wimbledon…Serena sereine

L’édition 2010 de Wimbledon restera dans les annales du sport. En effet, toutes les favorites ont été sorties…toutes? NON…seul Serena Williams résiste une fois de plus aux assauts des outsiders.  Hier, Justine Hénin, Jelena Jankovic et Maria Sharapova quittaient les verdures du All England Club. Ce Mardi, Venus Williams et Kim Clijsters ont été les victimes respectives de Tsvetana Pironkova et Vera Zvonareva.

Venus Williams s’est tirée une balle dans le pied lors de son quart de finale, abreuvant le court de multiples fautes directes, laissant le champ libre et le contrôle du match à sa modeste adversaire du jour, 82e joueuse mondiale, Tsvetana Pironkova. Une  adversaire qui lui avait déjà causé des soucis en 2006, puisqu’elle avait déjà perdu contre elle lors du tournoi londonnien au 3e tour. L’américaine, trentenaire depuis deux semaines, ne pensait vraiment pas partir aussi tôt de la compétition. D’autant plus qu’elle restait sur 3 finales Wimbledoniennes consécutives.

Le score effarant de 6/3 6/2 scella le destin de la quintuple vainqueur de Wimbledon, devant un public abassourdi par la perforamance de l’inconnue la plus célèbre du jour.

L’autre surprise est venue de Vera Zvonareva, qui fit preuve d’une incroyable résistance ( qu’on ne lui connaissait pas) pour venir à bout de la favorite du match, Kim Clijsters en 3 sets. La Russe, 25 ans, se hisse à la surprise générale pour la première de fois de sa carrière en demi-finale de Wimbledon. Clijsters avait le match en main, mais sa fébrilité est revenue au galop aux pires moments, donnant la victoire à une Zvonareva qui ne l’avait pourtant jamais battue jusqu’aujourd’hui.

L’autre vainqueur inattendu du jour est Petra Kvitova, tombeuse de Victoria Azarenka et de Caroline Wosniacki, qui s’est défaite de Kaia Kanepi au prix d’un match marathon. Kanepi a manqué cinq balles de match avant de céder. Une performance qui la voit se dresser sur le chemin de Serena Williams en demi-finale.

Cette dernière est la seule rescapée du « clan des favorites » de ce Wimbledon. Numéro 1 mondiale et tenante du titre, Williams s’est logiquement imposé face à la Chinoise Li Na en deux sets. En forme et très impressionante depuis le début de la quinzaine, Serena est bien partie pour un 13e titre du Grand Chelem.

Premières surprises sur le gazon londonien…

Le troisième Grand Chelem de l’année a ouvert ses portes hier, et déjà les premiers couacs se pointent! En effet, pour tous ceux qui pensaient que les deux dernières finalistes de Roland Garros allaient tenir la dragée haute sur le gazon londonien…la désillusion est énorme: Francesca Schiavone et Samantha Stosur ont à peine eu le temps de prendre leurs marques sur l’herbe verte, qu’elles se sont déjà faites sortir, respectivement par Vera Dushevina et Kaia Kanepi. Autant dire que le séjour a été plus que court…Idem pour Ana Ivanovic, qui n’arrête plus de perdre, sortie par Shahar Peer. La Serbe ne fait plus peur à personne…elle n’existe désormais que sur les couvertures de magazines ou dans les campagnes publicitaires: une « Anna Kournikova » avec un titre du Grand Chelem au compteur. Mais la plus grande surprise de ce début de tournoi est sans aucun doute « le vacillement » de Roger Federer, sérieusement bousculé par le 60e joueur mondial, Alejandro Falla. Pour défendre son titre, Roger a du puiser dans ses ressources pour se défaire du Colombien en 5 sets. Mené deux sets et un break, l’homme aux 16 titres du Grand Chelem est passé tout près de la correctionnelle, mais comme d’habitude, il a évité de tomber dans le gouffre de la défaite. Un début plus qu’inquiétant quand on voit le chemin qui lui reste à parcourir pour arriver en finale, avec entre autres dans sa partie de tableau, de sérieux rivaux. Ca promet… 

Henin heading to Wimbledon title?

Justine Hénin returned to the game because she wanted to add another Grand Slam title to her name: Wimbledon. Indeed, she stated last year that watching Roger Federer claiming the French Open somehow motivated her to come back.

She may be halfway to the Wimbledon title this Sunday, after edging past Petra Kvetovic in the S’Hertogenbosch final: 3/6 6/3 6/4. With this title, Hénin ties Venus Williams in the number of titles won in a career: 43; also recording her fourth grass title in career.

But as everyoby knows, a Grand Slam campaign is way different from any other title run, therefore she will have to dig deep into her best tennis to envision herself as a potential Wimbledon winner. A long way to go for sure…as the Williams sisters are once more the ultimate favorites for the season’s third Grand Slam, and the most prestigious.

Hénin will have to produce her very best tennis to avoid ending up desillusional, as it was the case at the French Open, where she fell to an impressive Samantha Stosur in the quarterfinals.

In her career, Hénin came very close to winning the title as she was a finalist twice: in 2001, falling to Venus Williams, and in 2006, falling to Amélie Mauresmo. Third time lucky? See you July 2nd…

Serena Williams voit double…

N°1 mondiale en simple depuis plus de 100 semaines….et depuis le 7 Juin 2010, N°1 mondiale en double!

L’Américaine, détentrice de 12 titres du Grand Chelem, collectionne les succès et devient seulement la 6e joueuse à occuper la 1ère place mondiale en simple comme en double. Un exploit devenu réalité le Samedi 5 Juin dernier, lorsque Venus et elle ont remporté le titre en double en finale de Roland Garros.   Les soeurs Williams ont réalisé grâce à ce nouveau sacre,  » le petit chelem »: en effet, elle se sont imposé à Wimbledon et l’US Open l’an dernier, et à l’Open d’Australie et Roland Garros cette année. En simple, Serena avait réalisé cette prouesse en 2002/2003 ( Roland Garros 2002, Wimbledon 2002, US Open 2002, et Open d’Australie 2003).

La stature et la popularité de la native de Saginaw ne cessent de croître; le fruit d’un long travail et d’une détermination à toute épreuve. Elle est bel et bien l’une des plus grandes joueuses de l’Histoire du tennis.

Le retour du Majorquin…

Rafael Nadal a lavé l’affront que lui avait fait Robin Sordeling l’an dernier, en l’éliminant à Roland Garros dès les huitièmes de finale.

Ce Dimanche 6 Juin 2010, Rafael n’avait qu’un seul objectif: récupérer son bien. En un peu plus de deux heures, le Majorquin a dégouliné de talent pour éteindre le volcan Soderling: 6/4 6/2 6/4. Le clash tant attendu a tourné court, tant Soderling a subi les assauts de l’Espagnol, habité par une rage de vaincre qui ne laissa que des miettes à son adversaire.

Le Rafael Nadal de Roland Garros 2009 n’avait plus rien à voir avec celui de cette année. Fougueux et puissant, Nadal n’a pas eu à forcer son tennis pour soulever sa 5e coupe des mousquetaires sous les yeux de la Reine d’Espagne en personne.

Avec ce deuxième échec consécutif à Paris, Robin Soderling a un sérieux problème: il a battu Rafael Nadal et Roger Federer au mauvais moment… La 3e finale sera peut-être la bonne.

Pour l’instant, Rafael Nadal redevient n°1 mondial, volant de nouveau la vedette à son éternel rival, Roger Federer.

7e titre du Grand Chelem à seulement 24 ans, le retour du Roi sur la terre ocre est bien une réalité…au grand dam de ses adversaires. Il n’est plus qu’à un titre du record de Bjorn Borg.

Francesca à la régulière!

Un vent nouveau a soufflé ce Samedi sur la terre battue de Roland Garros… les deux finalistes n’étaient ni Serena Williams, ni Justine Hénin,  ni Elena Dementieva,  ni Venus Williams ou tout autre favorite attendue à ce stade de la compétition.

Les deux élues du jour étaient bel et bien Francesca Schiavone et Samantha Stosur! Une belle surprise! Personne ne les attendait, encore moins les principales concernées.

Qui aurait cru que Samantha Stosur allait réaliser l’exploit de battre successivement Justine Hénin, Serena Williams et Jelena Jankovic pour se qualifier pour sa première finale de Grand Chelem? Personne. Sauvant au passage une balle de match face à Serena.

Qui aurait parié sur Francesca Schiavone en finale à Paris? Elle, qui était jusqu’alors éternelle quart-de-finaliste en Grand Chelem, avec au compteur, 5 titres de seconde zone et une 17e place mondiale durement gagnée.

He bien oui! On commençait à oublier que le tennis pouvait réserver des surprises de taille! C’est tout l’intérêt d’un sport.

Elles ont largement mérité les places qui ont été les leurs ce Samedi 5 Juin 2010 à 15h, devant un parterre de célébrités et une foule de curieux venus admirer les deux phénomènes de ce Roland Garros, qui ont déjoué tous les pronostics.

La favorite, était bien évidemment, Samantha Stosur, au vu de son parcours spectaculaire lors du tournoi ( élmiminant 2 ex n°1 mondiales et l’actuelle), récompensant une saison sur terre battue époustouflante: elle est la joueuse ayant gagné le plus de matchs sur cette surf ace cette année.

Schiavone, l’outsider de la finale, a pourtant été celle qui a joué sa chance à fond lors de ce match. Agressive, appliquée, et créative, l’Italienne a réalisé la meilleure prestation de sa carrière pour enlever le titre : 6/4 7/6. Stosur, timorée pendant toute la finale, n’a pas pu s’exprimer devant le tennis offensif et explosif de la future trentenaire, même en menant 4/1 dans la deuxième manche.

Ce premier titre en Grand Chelem  en poche, Francesca Schiavone est devenue en un jour, une figure emblématique du tennis, en devenant la première Italienne de l’Histoire à remporter un titre du Grand Chelem. Elle ne pouvait pas espérer mieux à la veille de son 30e anniversaire.

Pour la première fois de sa carrière, elle fait son entrée dans le top 10, débarquant à la 6e place mondiale suite à ce succès.

Même s’il y a de fortes chances pour que ce titre en Grand Chelem soit le seul de sa carrière, Francesca Schiavone aura prouvé que tout peut arriver et qu’il n’est jamais trop tard pour rentrer dans l’Histoire.

Justine Hénin ou la fin d’un règne…

Justine Hénin est revenue sur le circuit en Septembre dernier…  » à la Kim Clijsters ». En effet, comme sa rivale qui a fait son retour après deux ans d’absence, la wallonne s’est lancé dans une deuxième carrière. Revigorée, la native de Liège a décidé de remettre le couvert pour s’adjuger le seul titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès…Wimbledon.

Mais tout le monde sait que le tournoi qu’elle affectionne le plus est Roland Garros. La Belge a connu ses plus grandes victoires sur la terre parisienne, avec ses 4 titres donc 3 consécutifs entre 2005 et 2007. Elle est considérée comme la meilleure joueuse sur terre battue que le tennis ait jamais connu. Ce fût donc une surprise, lorsqu’elle annonça sa retraite à quelques semaines du Grand Chelem parisien en 2008.

Justine a laissé le tennis orphelin pendant deux ans, avant de revenir sur la terre de ses succès cette année. Tête de série n°22, elle est toujours considérée comme la Reine de Roland Garros, et beaucoup attendait sa renaissance sur la terre ocre.

Son retour fracassant en haut de l’affiche grâce sa finale à Melbourne face à la n°1 actuelle, Serena Williams, en Janvier dernier, laissait présager de nouveaus jours heureux à la Porte d’Auteuil…

Malheureusement, le magie n’a pas opéré cette fois ci. La première alerte s’est révélée en la personne de Maria Sharapova, son adversaire en huitièmes de finale. La Russe, n°12 mondiale, n’avait jamais pris un set à la Belge sur terre battue avant cette édition de Roland Garros. Un mini-événement que Justine s’empressa d’éteindre en s’en sortant in extremis dans la troisième manche.

Mais les quarts de finale lui furent fatals. Samantha Stosur, l’Australienne, n°7 mondiale et demi finaliste de l’édition 2009, mis fin au parcours de la Reine Justine en trois sets bien sentis: 2/6 6/1 6/4. Stosur lui avait déjà tenu tête lors de leur rencontre en finale du tournoi de Stuttgart où la Belge avait néanmoins réussi à s’imposer.

Le règne de Justine à Paris s’est donc arrêté ce Lundi 31 Mai, la veille de son 28e anniversaire, après 6 ans d’invincibilité! En effet, elle n’avait plus connu la défaite à Roland Garros depuis 2004, où elle avait été sortie dès le 1er tour par l’Italienne Tathiana Garbin.

Justine espérait se refaire une jeunesse sur cette terre qui lui avait mainte fois porter bonheur, et beaucoup la voyait déjà en finale pour glaner un 5e titre. Mais tout le monde le sait, encore plus les Champions, tout règne a une fin… 

12345...10


hamzakhan |
Christophe Dominici |
A Gerard Bertrand... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANYONING SIERRA DE GUARA
| BIENVENUE SUR LE BLOG DE L'...
| Tactiques offensives