• Accueil
  • > Caroline Wosniacki ou l’échec criant du circuit.


Caroline Wosniacki ou l’échec criant du circuit.

Le titre de cet article peut paraître présomptueux, même hostile à la n°1 mondiale, mais on peut vraiment se demander, après avoir vu sa performance en demi-finale de l’US Open  face à Serena Williams, ce qu’elle fait à la tête du circuit ?

Etrillée par l’épouvantail Serena, Caroline n’a pu que constater que son niveau réel est bien en deçà de la place qu’elle occupe.

C’était le match attendu : la joueuse aux 13 titres du Grand Chelem contre la reine actuelle du circuit. Et la démonstration de Serena a été cinglante : avec 34 coups gagnants et  6 jeux concédés, l’Américaine a démoli « l’obstacle » Wosniacki en 1h à peine : 6/2 6/4.

Une formalité pour l’Américaine qui semble être en mission depuis le début de la quinzaine. Extrêmement concentrée, Serena semble intouchable. Sur sa route, rien ne semble l’arrêter, pas même la soi-disant hiérarchie. Caroline l’a appris à ses risques et périls.

Preuve criante que le circuit actuel manque cruellement de leader. Wosniacki  s’est faite manœuvrée comme une débutante. Débordée, dépassée par les offensives puissantes de son adversaire, la jeune Danoise de 21 ans n’a pas existé lors de ce match. Les jeux qu’elle a remportés ont été gagnés malheureusement pour elle, sur les fautes directes de Williams. Quel honte !

Faire une campagne publicitaire pour la compagnie aérienne Turque, Turkish Airlines, ne va pas l’aider à remporter son premier titre du grand chelem. Il lui faut encore énormément de travail pour arriver au niveau d’une joueuse  telle que Serena Williams, qui est apparût plus forte que jamais.

Et pourtant qui aurait cru que « S.Williams » reviendrait à ce niveau aussi vite. Elle, qui il y a quelques mois à peine, se retrouvait sur le billard, victime d’une embolie pulmonaire qui aurait pu lui coûter la vie. Elle revient de loin, de très loin. En seulement 2 mois de compétition, Serena a aligné les tournois de Stanford et Toronto pour s’offrir l’opportunité de remporter son 14e titre du Grand Chelem à l’aube de son  30e anniversaire. Que demander de plus ? Elle est bien la meilleure joueuse  de sa génération et Caroline Wosniacki ne peut que constater que son rang…n’est que sur le papier.

0 commentaire à “Caroline Wosniacki ou l’échec criant du circuit.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



hamzakhan |
Christophe Dominici |
A Gerard Bertrand... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANYONING SIERRA DE GUARA
| BIENVENUE SUR LE BLOG DE L'...
| Tactiques offensives